Non classé

La nouvelle version du portail Légifrance débarque en septembre

Une petite révolution dans l’accès au droit. Le site Légifrance, portail public d’accès aux lois, règlements, décisions de justice et désormais aux débats parlementaires, créé en 2002, fait peau neuve. La bascule entre l’ancienne et la nouvelle version du site, totalement repensé, se fera le 12 septembre.

Cette nouvelle version du portail n’était accessible qu’à titre expérimental, en mode “bêta”, depuis octobre dernier. Initialement prévu pour la fin du premier trimestre 2020, le lancement n’aura finalement lieu que début septembre, pour cause de coronavirus, mais pas seulement. “Le facteur temps, au-delà de la crise du Covid, n’a pas été un critère. L’essentiel pour cette version modernisée du service public de l’accès au droit était bien de proposer un site à l’état de l’art technique (interface modernisée, responsive design, API…) en correspondance avec les usages, les services souhaités par les praticiens du site, professionnels ou plus néophytes”, explique à Acteurs publics la direction de l’information légale et administrative (Dila), opérateur du site.

3,3 millions d’euros

La conception du nouveau site, engagée en 2017 pour un coût total de 3,3 millions d’euros, a été confiée à 7 prestataires : Sword, puis Sopra Steria pour les développements, Ecedi pour le webdesign, Worldline pour l’hébergement, Adelan pour l’expertise sur le moteur de recherche, Elastic pour l’édition du moteur et CDN Tech pour la protection du site, avec un dispositif anti-déni de service.

Au terme de cette petite année de test, le site en bêta a comptabilisé 1,6 million de visites et 8,4 millions de pages vues. Loin de la version standard, qui comptait en 2018 près de 120 millions de visites et 80 millions en 2012, ce qui en fait le second site public le plus consulté par les internautes français, loin derrière Service-public.fr et ses 275 millions de visites, mais très loin devant le troisième site, Vie-publique.fr, et ses quelque 12 millions de visites annuelles.

Derniers ajustements

Ces visites auront suffi à fournir un certain nombre de retours d’expérience sur l’utilisation du nouveau site (près de 4 000 retours documentés). Une petite dizaine de mises à jour ont été apportées depuis le lancement de la version bêta, pour améliorer le temps de chargement des pages, surligner les termes recherchés dans un texte, optimiser l’impression des pages et leur accessibilité, se mette en conformité avec le RGPD sur l’acceptation des cookies, ou simplement corriger diverses anomalies et autres bugs.

Ces mises à jour ont aussi permis d’apporter des améliorations d’ergonomie et de mise en page, en retouchant les différents éléments ou en les repositionnant. “Les retours sur la nouvelle ergonomie et les nouvelles fonctionnalités sont très majoritairement positifs (70 % des retours), précise la Dila. Les retours moins favorables portent sur le principe même du changement.” Compte tenu du nombre limité de visiteurs de la bêta, la Dila s’attend d’ailleurs à devoir fournir des efforts particuliers d’accompagnement lors du lancement, en publiant des guides de prises en main ou en organisant des webinaires de présentation. 

Mais la grosse nouveauté de cette version, ce n’est évidemment pas le mode bêta qui l’a apporté, celui-ci visant simplement à mettre le site à l’épreuve des usages et à détecter les bugs. La nouveauté a été de repenser entièrement la navigation sur le site, notamment pour faciliter les visites des profanes de l’accès au droit.

Tout se fait donc désormais à travers une barre de recherche. Inutile de savoir, au préalable, dans quelle base de documents exécuter sa recherche. Une simple recherche par mots clés aboutira à l’ensemble des textes s’y rapportant, qu’il s’agisse de lois, règlements… Des filtres et deux modes de recherche plus avancés sont évidemment prévus pour les utilisateurs aguerris, comme les professionnels du droit ou les administrations. 

Glissez le curseur central d’un côté ou de l’autre avec la souris pour comparer les deux versions du site

 

Nouvelles fonctionnalités

Outre cette nouvelle navigation et son habillage remis au goût du jour, la nouvelle version propose de nouvelles fonctionnalités, comme “Chrono Légi”, qui permet de comparer les différentes versions et donc de retracer le parcours d’un texte de loi ou réglementaire dans le temps. Un outil de comparaison fort utile permet par ailleurs de mettre en évidence les modifications apportées entre deux versions d’un même texte. 

L’architecture du site a également été entièrement revue pour présenter l’ensemble des données en opendata, c’est-à-dire dans un format réutilisable et exploitable par une machine. Des API facilitent en outre la récupération automatique des textes publiés sur Légifrance par des sites et services tiers. 

D’autres fonctionnalités sont encore attendues pour les mois et années à venir. Les utilisateurs seront une nouvelle fois mis à contribution pour dessiner les contours d’un futur “espace personnel”, dans lequel il sera possible d’enregistrer des recherches et surtout de personnaliser des alertes,

A propos de syndicatdepartementalcftcterritoriaux78

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Amicalelaiquemoissac |
Deslivrescontrelecancer |
Larchedesmastinsespagnols |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Cm1neige
| Anima
| Les amis de Saint Etienne